peggyL

Mes questions pour Peggy Labonté

Posted on Posted in Course à pied, Mise en forme, Motivation, Triathlon, Yoga

Il y a quelques semaines j’ai pris contact avec Peggy Labonté, duathlète, triathlète et coureuse, afin de l’entretenir sur sa carrière ainsi que son amour pour la yoga. Suivant sa carrière depuis quelques années déjà, je savais qu’elle pratiquait le yoga comme allié à ses différentes disciplines sportives lui permettant d’équilibrer force physique et mental.

Comme je m’y attendais, elle fût d’une gentillesse incroyable et accepta de répondre à mes quelques questions avec joie avant d’entreprendre un voyage de quelques semaines la menant entre-autre au Yukon, en Alaska et à Cuba.

Voici donc la retranscription de notre entretient:

NOM : Peggy Labonté

SPORT(S) PRATIQUÉ(S) : Course à pied, duathlon, triathlon, yoga

DEPUIS QUAND PRATIQUEZ-VOUS LE YOGA : Je pratique depuis 2005. J’ai commencé avec des cours de yoga  dans un centre de conditionnement physique et 2 ans plus tard, j’ai ajouté le Bikram yoga.  Avant de me lancer en triathlon en 2009, j’ai fait du Bikram Yoga 5 fois par semaine pendant 2 ans.

QUEL STYLE DE YOGA PRATIQUEZ-VOUS (SI CONNU) ET/OU À QUEL ENDROIT : Je pratique le Bikram Yoga dans l’ouest de l’île de Montréal. Le Bikram (yoga chaud) est exigeant, mais avec le Bikram, j’obtiens des résultats que je ne retrouve pas ailleurs.  Par contre, j’aime quand même la variété, alors je fais parfois les classes de Vinyasa et Yin qui sont donnés dans le studio Bikram.

VOUS PRATIQUEZ LE YOGA À QU’ELLE FRÉQUENCE : Je pratique le yoga par période ou cycle, quand j’en ressens le besoin. Je peux y aller 5 fois par semaine pendant 2 semaines pour ensuite, arrêter pendant un mois.  Ça dépend de mon horaire et de mes besoins, mais je sais que je finirai toujours par retourner au studio ou mon corps va me le rappeler!  Je n’ai pas le choix si je veux me sentir bien et éviter les maux de ventre.

QUE VOUS APPORTE LE YOGA DANS LA PRATIQUE DE VOTRE SPORT : Les cours de yoga m’aident à travailler ma respiration et ma concentration. J’ai besoin de me pratiquer à ne penser à rien sinon, j’ai toujours l’esprit remplie de projets et j’ai un hamster qui tourne dans ma tête!  Penser à rien c’est une habileté importante lorsqu’on compétitionne souvent.  Il faut être capable de faire le vide. 

D’ailleurs, j’aime que le yoga m’oblige à faire des pauses.  J’ai aussi besoin de me pratiquer à respirer profondément et à faire des postures qui favorise ma digestion.  Lorsque j’arrête le yoga, je me retrouve avec des points au ventre pendant mes courses à pied et des maux de ventre quotidiens, car ma digestion est très lente. 

COMMENTAIRES SUPPLÉMENTAIRES : Enfin, le yoga n’est pas une option pour moi. Depuis longtemps, j’ai découvert que le triathlon et le yoga c’est complémentaire pour éviter les blessures et pour avoir un équilibre.  Mon défi c’est de trouver le temps pour tout faire, mais je ne me gêne pas pour remplacer une course de récupération par une séance de yoga …même si c’est souvent moins excitant pour la droguée d’adrénaline que je suis!


Encore une fois un gros MERCI à toi Peggy de m’avoir accordé quelques minutes de ton précieux temps!

Vous pratiquez également le yoga comme allié à votre sport, je vous invites à commenter cet article ci-bas ou encore à me laisser votre témoignage sur la page Facebook Yoga du coureur.

peggyl2

Laisser un commentaire